MIDJOURNEY, DALL.E ou VRAI ARTISTE ? Ferez-vous mieux que ces EXPERTES ?


➡️ ACCÉDER A chat gpt français en cliquant dessus ! ⬅️



Les gens devraient regarder cette vidéo YouTube intitulée « MIDJOURNEY, DALL.E ou VRAI ARTISTE ? Ferez-vous mieux que ces EXPERTES ? » car elle montre des experts en art qui tentent de déterminer si un artiste est authentique ou non. Il est intéressant de voir comment ils abordent le sujet et comment ils arrivent à leurs conclusions. C’est un bon moyen d’en apprendre plus sur l’art et de voir comment les experts décident si un artiste est authentique ou non.

summarize this video transcription : C’est trop réel il y a pas d’erreur et c’est très ambigu oh là là bien sûr que on va se faire prendre au piège des machines on va prendre le risque devant vous se trouve trois images l’une est une vraie peinture faite par un être humain et les deux autres ont été

Générés par des intelligences artificielles en plateau nous avons invité deux experts Laurence de Villers professeur en informatique et intelligence artificielle à la Sorbonne université et Albertine meunier artiste numérique le but du jeu sera pour elle et pour vous de retrouver à chaque fois l’unique œuvre humaine parmi les trois présentés [Musique]

Moi je pense que c’est celle du milieu qui est faite par un humain je pense la même chose donc je me dis c’est un peu simple est-ce qu’il y a un piège voilà je suis en train de chercher [Musique] écrivent très très mal mais là c’était facile l’ombre d’un doute là [Musique] [Rires]

Tu penses ça sera assez enfantin là le fait que ça dépasse là tu vois le vrai ça serait suite de droite ouais mais je dirais ça aussi mais même dans les pieds là les traits sont et non terminé il sourit à gauche là il y a un truc bizarre au

Niveau des lèvres si tu regardes bien tu vois ce que il mélange à la fois des zones très précises et des zones et c’est pas précises ça c’est bizarre alors que là il y a une espèce de cohérence dans le dessin là et au milieu non là c’est plus dur parce qu’en fait

Comme on est dans du dessin en fait la créativité c’est aussi lié à ce qu’on projette sur le tableau dire là c’est un artiste c’est une machine qui l’a fait est-ce que c’est ça qui est important ça va être important dans certains cas pour des raisons de sécurité pour des raisons

De mensonges de voilà de tromperie vis-à-vis de l’humain déjà il n’y a n’est pas autonome une Ian ne crée pas et elle a pas l’intention de créer donc c’est la première chose on va créer des choses nouvelles mais une pas nouvelle comme le frein humain c’est avec une

Intention avec une idée d’émotion liée autre à la forme mais là de façon mécanique j’ai envie de dire peu importe que ça vienne là d’une machine droite là il a un truc bizarre au cool il a les yeux qui sont pas bien ouais on va dire celui du milieu est fait par un

Humain [Musique] un peu trop basique il faut savoir vraiment écrire en tout cas faut savoir ce qu’on cherche alors se satisfait pas d’une image on continue on continue on continue c’est pas la première qui va venir qui va forcément la bonne en fait la projection là comme ça des informations

Correcte on peut passer presque deux heures trois heures quatre heures on tourne autour du jour on recommence voilà donc c’est comme des esquisses [Musique] alors je dirais qu’à gauche à l’écriture en haut pour le connaître les japonais c’est pas assez gros c’est entre seul milieu de droite celle

De droite elle est trop noir elle est pas tellement elle est artificielle celle-là il y a des maisons où là c’est trop noir donc ça c’est culturel ça c’est culturel le fait de pas être forcément une experte sur les tableaux des estampes japonaises et des peintures ancestrales

Chinoises font que là la machine a eu raison de nous c’est assez beau d’ailleurs la manière dont elle peut écrire avec 1000 journées tu peux arriver à faire des inscriptions enfin ça devient politique en fait parce que cette écriture elle est belle en fait parce qu’elle est dans son erreur elle

S’est comme la machine ne sait pas écrire du coup ça en devient touchant on crée un lien affectif finalement avec une avec une image parce qu’elle est imparfaite il y a là un jeu un peu de sur l’attachement qui est assez comment dire ambivalent entre ce qu’on projette sur la machine

Qui va être de le trouver vulnérable ou fragile ou machin tout ça c’est une vraie projection humaine de notre interaction entre nous parce que la machine n’a rien c’est pas parce qu’elle fait des erreurs qu’elle est pour souvent plus sensible il n’y a pas de sensibilité dans ces machines [Musique]

Ben moi j’aime bien celle du milieu alors je sais pas si c’est un vrai attends attends une route qui descend dans la rue il y a un problème perspective là il y a un problème bon celle du milieu bon celle de gauche il est je dirais c’est une machine

Parce que il y a du c’est pas très logique tout ça se répète c’est pas très logique bon après entre les deux là je serai un peu comme toi parce que celle de droite elle est elle a l’air bancale et puis il y a des imperfections en bas

Au milieu que des erreurs de machines cette histoire de confusion entre les machines enfin ce que de faire une machine ce qui est pas de faire un humain elle est très empirique parce que enfin elle est liée à ce qu’on connaît culturellement elle est liée à ce qu’on

Aime ce qu’on veut pas tous les facteurs non objectifs qui viennent révéler que bien sûr que on va se faire prendre au piège des machines bien sûr que on il y a des confusions même si on est expert en IA et même si on espère en peinture les coups de coeur et l’incompréhension

Culturelle ça veut dire aussi que l’oeil ça s’éduque en fait c’est aussi ça qu’un portant même je pense dans des écoles ce serait important de faire ce genre d’exercice [Musique] [Musique] [Musique] c’est des petits traits à gauche et puis dans l’armée qui se répète que là on

Dirait du un tracé la main après c’est arrivé à trouver où est la main enfin c’est ça qui est peut-être qui peut arriver à faire la différence entre des images on reconnaît l’artiste aussi qu’il faut mentionner c’est que ces œuvres là elles sont un numériques elles

Sont sur les supports donc on n’a pas de la peinture réelle alors peut-être que demain on pourra projeter sur un tableau blanc de la peinture pour arriver à faire la même le truc qui est là à l’écran de la matière en 3D on doit faire pour faire ça avec une imprimante 3D [Musique]

Semble simple comme celle-ci enfin voilà c’est des droites des couleurs enfin derrière tout ça il y a eu tout un travail préalable mais il est arrivé à cette forme extrême en fait mais faire une machine n’aurait jamais inventé un truc pareil un artiste qu’on connaît dont on connaît le travail on le

Reconnaît et ça c’est ça l’artiste en fait tu as raison tu as raison on reconnaisse la pâte une machine ne crée pas c’est l’artiste l’humain qui va intentionnellement ou créer une base de données associées ou une écriture pour générer une certaine image et rien que

Dans le choix de l’image il y a un choix et ça c’est souvent le choix de l’artiste je pense qu’il y a une vraie limite à donner et il est pour moi hors de question de donner des droits telles que les humains les ont à des machines donc il est fondamental de

Garder cette différence parce que ces machines ne sont pas responsables quand une machine vous dit je vous aime elle n’est pas responsable parce qu’elle dit un truc elle a dit rien du tout elle a du calcul qui fait que ça génère cela ok donc là c’est pareil il y a pas

D’intention il y a pas de prise de risque de la part de la machine aucunement il y a pas de responsabilité de l’effet que ça va produire et donc ces responsabilités là sont très importantes à garder sur les humains qui créent ces systèmes encore une fois la machine elle est pas sensible pas

Intelligente et elle fait des calculs et donc elle ne crée pas et donc elle ne crève elle calcule

Source : UCAz-755tH3m8_BwaluzdJwQ | Date : 2022-11-23 19:19:24 | Durée : 00:09:41

➡️ ACCÉDER A chat gpt français en cliquant dessus ! ⬅️



Voici la transcription de cette vidéo :

C’est trop réel il y a pas d’erreur et c’est très ambigu oh là là bien sûr que on va se faire prendre au piège des machines on va prendre le risque devant vous se trouve trois images l’une est une vraie peinture faite par un être humain et les deux autres ont été

Générés par des intelligences artificielles en plateau nous avons invité deux experts Laurence de Villers professeur en informatique et intelligence artificielle à la Sorbonne université et Albertine meunier artiste numérique le but du jeu sera pour elle et pour vous de retrouver à chaque fois l’unique œuvre humaine parmi les trois présentés [Musique]

Moi je pense que c’est celle du milieu qui est faite par un humain je pense la même chose donc je me dis c’est un peu simple est-ce qu’il y a un piège voilà je suis en train de chercher [Musique] écrivent très très mal mais là c’était facile l’ombre d’un doute là [Musique] [Rires]

Tu penses ça sera assez enfantin là le fait que ça dépasse là tu vois le vrai ça serait suite de droite ouais mais je dirais ça aussi mais même dans les pieds là les traits sont et non terminé il sourit à gauche là il y a un truc bizarre au

Niveau des lèvres si tu regardes bien tu vois ce que il mélange à la fois des zones très précises et des zones et c’est pas précises ça c’est bizarre alors que là il y a une espèce de cohérence dans le dessin là et au milieu non là c’est plus dur parce qu’en fait

Comme on est dans du dessin en fait la créativité c’est aussi lié à ce qu’on projette sur le tableau dire là c’est un artiste c’est une machine qui l’a fait est-ce que c’est ça qui est important ça va être important dans certains cas pour des raisons de sécurité pour des raisons

De mensonges de voilà de tromperie vis-à-vis de l’humain déjà il n’y a n’est pas autonome une Ian ne crée pas et elle a pas l’intention de créer donc c’est la première chose on va créer des choses nouvelles mais une pas nouvelle comme le frein humain c’est avec une

Intention avec une idée d’émotion liée autre à la forme mais là de façon mécanique j’ai envie de dire peu importe que ça vienne là d’une machine droite là il a un truc bizarre au cool il a les yeux qui sont pas bien ouais on va dire celui du milieu est fait par un

Humain [Musique] un peu trop basique il faut savoir vraiment écrire en tout cas faut savoir ce qu’on cherche alors se satisfait pas d’une image on continue on continue on continue c’est pas la première qui va venir qui va forcément la bonne en fait la projection là comme ça des informations

Correcte on peut passer presque deux heures trois heures quatre heures on tourne autour du jour on recommence voilà donc c’est comme des esquisses [Musique] alors je dirais qu’à gauche à l’écriture en haut pour le connaître les japonais c’est pas assez gros c’est entre seul milieu de droite celle

De droite elle est trop noir elle est pas tellement elle est artificielle celle-là il y a des maisons où là c’est trop noir donc ça c’est culturel ça c’est culturel le fait de pas être forcément une experte sur les tableaux des estampes japonaises et des peintures ancestrales

Chinoises font que là la machine a eu raison de nous c’est assez beau d’ailleurs la manière dont elle peut écrire avec 1000 journées tu peux arriver à faire des inscriptions enfin ça devient politique en fait parce que cette écriture elle est belle en fait parce qu’elle est dans son erreur elle

S’est comme la machine ne sait pas écrire du coup ça en devient touchant on crée un lien affectif finalement avec une avec une image parce qu’elle est imparfaite il y a là un jeu un peu de sur l’attachement qui est assez comment dire ambivalent entre ce qu’on projette sur la machine

Qui va être de le trouver vulnérable ou fragile ou machin tout ça c’est une vraie projection humaine de notre interaction entre nous parce que la machine n’a rien c’est pas parce qu’elle fait des erreurs qu’elle est pour souvent plus sensible il n’y a pas de sensibilité dans ces machines [Musique]

Ben moi j’aime bien celle du milieu alors je sais pas si c’est un vrai attends attends une route qui descend dans la rue il y a un problème perspective là il y a un problème bon celle du milieu bon celle de gauche il est je dirais c’est une machine

Parce que il y a du c’est pas très logique tout ça se répète c’est pas très logique bon après entre les deux là je serai un peu comme toi parce que celle de droite elle est elle a l’air bancale et puis il y a des imperfections en bas

Au milieu que des erreurs de machines cette histoire de confusion entre les machines enfin ce que de faire une machine ce qui est pas de faire un humain elle est très empirique parce que enfin elle est liée à ce qu’on connaît culturellement elle est liée à ce qu’on

Aime ce qu’on veut pas tous les facteurs non objectifs qui viennent révéler que bien sûr que on va se faire prendre au piège des machines bien sûr que on il y a des confusions même si on est expert en IA et même si on espère en peinture les coups de coeur et l’incompréhension

Culturelle ça veut dire aussi que l’oeil ça s’éduque en fait c’est aussi ça qu’un portant même je pense dans des écoles ce serait important de faire ce genre d’exercice [Musique] [Musique] [Musique] c’est des petits traits à gauche et puis dans l’armée qui se répète que là on

Dirait du un tracé la main après c’est arrivé à trouver où est la main enfin c’est ça qui est peut-être qui peut arriver à faire la différence entre des images on reconnaît l’artiste aussi qu’il faut mentionner c’est que ces œuvres là elles sont un numériques elles

Sont sur les supports donc on n’a pas de la peinture réelle alors peut-être que demain on pourra projeter sur un tableau blanc de la peinture pour arriver à faire la même le truc qui est là à l’écran de la matière en 3D on doit faire pour faire ça avec une imprimante 3D [Musique]

Semble simple comme celle-ci enfin voilà c’est des droites des couleurs enfin derrière tout ça il y a eu tout un travail préalable mais il est arrivé à cette forme extrême en fait mais faire une machine n’aurait jamais inventé un truc pareil un artiste qu’on connaît dont on connaît le travail on le

Reconnaît et ça c’est ça l’artiste en fait tu as raison tu as raison on reconnaisse la pâte une machine ne crée pas c’est l’artiste l’humain qui va intentionnellement ou créer une base de données associées ou une écriture pour générer une certaine image et rien que

Dans le choix de l’image il y a un choix et ça c’est souvent le choix de l’artiste je pense qu’il y a une vraie limite à donner et il est pour moi hors de question de donner des droits telles que les humains les ont à des machines donc il est fondamental de

Garder cette différence parce que ces machines ne sont pas responsables quand une machine vous dit je vous aime elle n’est pas responsable parce qu’elle dit un truc elle a dit rien du tout elle a du calcul qui fait que ça génère cela ok donc là c’est pareil il y a pas

D’intention il y a pas de prise de risque de la part de la machine aucunement il y a pas de responsabilité de l’effet que ça va produire et donc ces responsabilités là sont très importantes à garder sur les humains qui créent ces systèmes encore une fois la machine elle est pas sensible pas

Intelligente et elle fait des calculs et donc elle ne crée pas et donc elle ne crève elle calcule

Commentaires

Numerama

Alors, c'est quoi votre score ? 👀

Quaoar Angela

Midjourney, l'utilisateur doit fournir une description précise de ce qu'il veut, il y a quand même une intervention humaine. Avec les logiciels de dessin, on utilise encre la main. La non, il y a suppression de la/des mains ! Donc ce n'est pas comme disent ces deux femmes, pourtant une connaissant l'IA, la "machine" qui fait tout toute seule !

Radu Stefan Poleac

Dieu a créé l'IA aussi… A mon humble avis mais je préfère de loin le travail artistique humain que cel de machines même si par fois c'est impressionnant ! Sinon… Enjoy Art 🌿🌿🌿 (je suis aussi artistes, humain 👍🍀😀)

franckdebank

Elles ont déchiré ça les grands mères !

L'Ego du moi(s)

Notre réflexion sur l'IA vue avec humour et dérision

Ctrl Alt Sup

L'arrivée des banques d'images a donné l'impression au début qu'on pourrait se passer des photographes ou des illustrateurs. Mais rapidement les créatifs ont réalisé qu'ils pouvaient passer des journées à fouiller dans ces bases de données sans répondre à leurs attentes.
Avec l'IA, les clients risquent de se demander pourquoi payer un artiste dans un premier temps.
Mais finalement, cela poussera les artistes à s'interroger sur le sens de leur travail pour produire des œuvres toujours plus humaines.
En revanche, l'IA pourrait devenir un nouveau moyen de communication au même titre que la parole lorsqu'on sera capable de produire des images aussi facilement qu'on parle pour échanger des idées ou des informations.
L'avenir de l'IA n'est pas forcément où on l'imagine aujourd'hui alors qu'on découvre à peine son potentiel.

Luxorion

Très instructif. Je n'ai commis qu'une erreur sur les 7 exemples (mais je suis aussi photographe et illustrateur), ce qui prouve que l'IA peut être un partenaire utile pour les artistes (et non un concurrent).
La question n'est pas de savoir qui de l'humain ou de l'IA a créé ces dessins. Mais si l'auteur fait du commerce de ses oeuvres d'art, va-t-il ou non précisé qu'il fut dessiné en collaboration avec une IA ? L'éthique voudrait qu'il le précise pour ne pas tromper l'acheteur.

Fou à lier.

Paysage le vert dans les montagnes non
L'énorme montagne au dessus des petites montagnes non.

Franck Cartier

On devrait refaire la même chose dans 10 ans avec les mêmes intervenantes, ce serait intéressant.

bensilicate

Ouaou, j'aurais vraiment pas eu un score aussi bon. Elles sont fortes ces expertes ! Et les IA sont balèzes aussi, inutile de le préciser…

olivier hergault

Quelle leçon … Passionnant ! Merci les filles

Copywriting AI - Rédaction SEO formation Jasper Ai

A part d'avoir une connaissance artistique pointue, ça va être de plus en plus difficile de savoir a part lorsque y'a de l'écrit. Et le prompt change complètement le rendu et juste avec ça on peut influencer pour que cela soit moins incohérents (par defaut on a souvent des yeux qui louchent par exemple).

La question ne sera plus de savoir si c'est de l'AI, mais si ce que l'on voit ou lis suscite notre intérêt.

Un DJ qui fait des mix a partir de samples existant, crée quand même quelque chose de différent. Si on prend Daft Punk les meilleurs tubes qu'ils ont fait sont fabriqués comme ça.

L'AI ne devient qu'un moyen pour l'utilisateur de s'exprimer. C'est lui qui fournit ce qu'il veut obtenir.

Par exemple c'est moi qui vait dire que je veux que la joconde devant la tour eiffel soit peinte avec le style de Van Gogh.

Rocket

Merci pour cette vidéo, très intéressant. J'aime bien ce (nouveau ?) format de vidéo.

J Smith

intéressant, notamment la dernière

Veuillez vous connecter pour laisser un commentaire.