VIDEO. Regardez le premier reportage télé réalisé par ChatGPT

Des collaborations entre l’intelligence artificielle et le journalisme fleurissent depuis des mois. ChatGPT, un puissant modèle linguistique développé par OpenAI, peut aussi être plus qu’un simple générateur de texte. Pour tester ses limites, France 3 l’a mis au défi de réaliser un reportage télévisé.

Vous trouvez le reportage en haut de cet article « étrange » ? On vous explique tout ! Selon la société OpenAI, ChatGPT porte la promesse d’une façon de travailler plus simple et efficace. En quelques indications, ce générateur de texte rédige n’importe quoi sur commande.

ChatGPT se présente comme un réseau de « neurones » artificiels, un système lointainement inspiré du fonctionnement des neurones biologiques, capable d’un apprentissage limité à condition d’être « nourri » d’un corpus de textes. Plus gros est le corpus, plus le modèle de langage sera diversifié et capable de simuler l’intelligence.

En l’occurrence, ChatGPT a été entraîné avec de très grandes quantités de textes (plus de 3 milliards de pages) issus d’Internet. Et lorsqu’on lui fait une demande, le modèle de langage ne fait « que » régurgiter la chaîne de mot la plus probable en fonction du contexte.

Il faut bien comprendre aujourd’hui que l’IA faible ne fait que répliquer. Si on a des tas de diagnostics fait par des médecins généralistes, par exemple, « j’ai le nez bouché », « j’ai mal à la gorge », etc., ChatGPT fera une préconisation statistique moyenne, qui va correspondre à des préconisations faites par des médecins.

Frédéric Ros, Chercheur en IA au Lab’O d’Orléans

Mais l’intelligence artificielle est-elle déjà au top ? Serions-nous déjà tous remplaçables ? Votre journal télévisé sera-t-il bientôt réalisé par ChatGPT ? Pour se faire une idée, et pour la première fois à la télévision, nous avons demandé à ChatGPT de réaliser entièrement un reportage.

Dans cet article, vous allez découvrir chaque étape de la construction d’un reportage télé, mais entièrement choisi par l’IA. Nous serons que les mains exécutantes. Première étape : construire les séquences et trouver des intervenants pertinents pour répondre à un sujet donné.




durée de la vidéo : 00h03mn33s

Faut-il avoir peur de ChatGPT ? G. Kevorkian / M. Ptak / B. Bouaoune / L. Vaury



©G. Kevorkian / M. Ptak / B. Bouaoune / L. Vaury / France télévisions

Un reportage à France Télévisions est un travail d’équipe entre plusieurs métiers. Le journaliste reporter pense à la construction du sujet en amont, trouve les intervenants et pose les questions. Sur le terrain, il est accompagné d’un(e) journaliste reporter d’images (JRI) qui tourne les images. Cependant même pour le plan de tournage, ChatGPT à son mot à dire, en prenant en compte les lieux et les métiers des intervenants.

Nous suivons à la lettre ses indications. Mais pour quel résultat ? Après avoir tourné une vingtaine de minutes d’images, le constat est sévère. Nous ne sommes pas impressionnés : des images peu variées, des plans fixes beaucoup trop long. Faut-il en tirer une conclusion définitive ? Loin de là.

D’après un rapport récent de la banque américaine d’investissement Goldmans Sachs, « environs deux tiers des emplois actuels sont exposés à certains degrés d’automatisation […] l’IA pourrait remplacer l’équivalent de 300 millions d’emplois à temps plein« . Pourtant cette technologie n’effraie pas tout le monde. Une rencontre à voir dans l’épisode 2 de la série.




durée de la vidéo : 00h03mn38s

ChatGPT : le nouveau journalisme ?



©G. Kevorkian / M. Ptak / B. Bouaoune / L. Vaury / France télévisions

Le 14 juin, au Parlement européen, les eurodéputés ont voté une série de mesures pour limiter les risques liés à l’intelligence artificielle. L’objectif est d’établir des règles et une éthique conforme aux valeurs européennes. Concernant ChatGPT, l’entreprise américaine doit s’adapter à la législation européenne notamment en matière de droit d’auteur.

Cette législation ne rentrera pas en vigueur avant 2026. D’ici là, l’agent conversationnel qu’est ChatGPT peut utiliser des données même protégées. Une thématique que nous développons dans l’épisode 3 de notre série, où nous sommes passés au montage de notre reportage assisté par l’IA.




durée de la vidéo : 00h03mn30s

Quel journalisme avec l’IA ? Épisode 2 : le tournage



©G. Kevorkian / M. Ptak / B. Bouaoune / L. Vaury / France télévisions

Depuis le début de cette série, ChatGPT conçoit chaque étape de fabrication d’un reportage. Après avoir proposé les interlocuteurs, les questions, le plan de tournage des images et le plan de montage. Nous avons demandé à l’IA d’écrire le commentaire journalistique, la « voix off » que vous entendez à la télévision. Dans le dernier reportage de cette série, nous faisons un visionnage critique, pour savoir si oui ou non, le sujet peut être diffusé.




durée de la vidéo : 00h03mn32s

Quel journalisme avec ChatGPT ? Épisode 4 : le jugement G. Kevorkian / M. Ptak / B. Bouaoune / L. Vaury / J.-L. Cesco France télévisions



©France télévisions

Sur la forme ça a le goût, la saveur d’un vrai reportage. Avec mon œil critique de journaliste et de rédacteur en chef, j’ai vu des approximations, des erreurs, des choses surprenantes. Mais si t’es pas vigilant…

Antoine Denéchère, Rédacteur en chef adjoint à France 3 Centre-Val-de-Loire

Une chose est sure l’IA va continuer à se développer. Mais comment trouver du sens si les résultats sont obtenus sans effort ? Tous les secteurs seront concernés par l’utilisation importante de l’intelligence artificielle, comme l’emploi, la santé ou encore l’éducation.

Actuellement les géants de la tech sont dans une course effrennée à l’innovation en la matière. Trop vite ? Une chose est sûre, nos sociétés ont besoin de temps pour s’adapter au bouleversement provoqué par l’IA.

Source : france3-regions.francetvinfo.fr

➡️ ACCÉDER A chat gpt français en cliquant dessus ! ⬅️

Veuillez vous connecter pour laisser un commentaire.