Des investisseurs subissent des pertes en Bourse suite à l’utilisation de l’intelligence artificielle ChatGPT

➡️ACCÉDER A CHATGPT EN FRANCAIS EN CLIQUANT ICI ! ⬅️



Titre HTML : Un tchatbot menace la croissance d’une entreprise d’edtech

La société d’edtech californienne Chegg a connu une baisse de 5% du nombre d’abonnés et de 7% de son chiffre d’affaires au premier trimestre de cette année. Cette mauvaise passe a été justifiée par Dan Rosensweig, le dirigeant de l’entreprise, qui a présenté ChatGPT, un tchatbot, comme un concurrent capable d’amputer leur croissance. Selon lui, depuis mars, les étudiants ont manifesté un intérêt significatif pour ChatGPT, ce qui a affecté l’acquisition de nouveaux clients.

Cette petite phrase malheureuse a entraîné la fuite des investisseurs en quelques minutes, causant l’effondrement du cours de Bourse de Chegg. C’est la première fois qu’une entreprise d’edtech admet être menacée par un tchatbot, qui semble de plus en plus populaire auprès des étudiants.

ChatGPT est un outil d’IA développé par OpenAI qui permet aux utilisateurs de poser des questions sur divers sujets et d’obtenir des réponses en langage naturel. Plusieurs entreprises, dont Google, Amazon et Microsoft, ont leur propre tchatbot, mais ChatGPT a récemment attiré l’attention en raison de sa capacité à simuler des conversations plus naturelles. Selon Dan Rosensweig, c’est cette facilité d’utilisation qui attire de plus en plus d’étudiants et menace leur entreprise.

Chegg, quant à elle, propose des services numériques en lien avec l’éducation, tels que des manuels en ligne, des tutoriels et des outils de préparation aux examens. Ils ont également lancé leur propre tchatbot, appelé Chegg Study, qui permet aux étudiants de poser des questions académiques et d’obtenir des réponses en temps réel. Cependant, il semble que ChatGPT soit devenu une alternative plus conviviale pour les étudiants.

Cette situation suscite des inquiétudes quant à l’avenir des entreprises d’edtech qui pourraient être menacées par ChatGPT et d’autres tchatbots similaires. Si les étudiants préfèrent utiliser ces outils pour répondre à leurs questions académiques, les entreprises devront revoir leur stratégie pour continuer à attirer les clients.

En fin de compte, Chegg estime que leur tchatbot est plus efficace que ChatGPT, car il est conçu pour répondre aux questions académiques spécifiques et possède des bibliothèques de connaissances au niveau universitaire. Cependant, l’attrait de ChatGPT réside dans sa facilité d’utilisation et sa capacité à répondre à une variété de questions sur différents sujets.

Il reste à voir comment les entreprises d’edtech vont réagir à cette nouvelle menace et s’adapter aux préférences des étudiants. ChatGPT semble être une technologie en plein essor qui pourrait avoir un impact sur le marché de l’éducation en ligne et changer la façon dont les étudiants apprennent.

Source : www.lefigaro.fr

➡️ACCÉDER A CHATGPT EN FRANCAIS EN CLIQUANT ICI ! ⬅️

Veuillez vous connecter pour laisser un commentaire.