Snapchat lance sa propre technologie ChatGPT, mais elle ne sert à rien

➡️ ACCÉDER A chat gpt français en cliquant dessus ! ⬅️


Snapchat lance sa propre version de ChatGPT : My AI

Snapchat a annoncé l’arrivée de sa propre intelligence artificielle générative, « My AI ». Basée sur ChatGPT, le chatbot conçu par OpenAI, l’IA est « disponible en tant que fonctionnalité expérimentale » à partir de cette semaine aux États-Unis. Seuls les abonnés à Snapchat+, l’abonnement payant lancé l’année dernière, peuvent converser avec le robot intelligent. Il est facturé 3,99 €/mois.

Une version très allégée de ChatGPT

Contrairement aux autres versions de ChatGPT, la déclinaison Snapchat est très limitée. En effet, il n’est pas possible de se servir de « My AI » pour rédiger des essais, résoudre des problèmes ou faire des recherches sur la toile. Snap a volontairement bridé ces fonctionnalités pour éviter les dérives.

Le chatbot est uniquement conçu comme un simple agent conversationnel. L’outil n’a pas d’utilité précise, si ce n’est de divertir les utilisateurs. Parmi les cas d’usage mis en avant par Snapchat, on trouve la recommandation d’idées de cadeaux d’anniversaire, de recettes culinaires ou la planification d’une randonnée.

En incorporant l’IA à son application, Snapchat a été contraint de mettre en place de nouvelles limites. Les développeurs ont programmé le chatbot pour éviter des réponses qui incluent des jurons, de la violence, du contenu sexuellement explicite ou des opinions concernant des sujets comme la politique.

Un ami virtuel pour les abonnés Snapchat+

Snapchat encourage l’utilisateur à donner un surnom à son chatbot pour personnaliser son utilisation. Il est aussi possible de changer le fond d’écran de l’interface. L’application personnifie l’IA en la représentant sous la forme d’un Bitmoji, un avatar à la sauce Snapchat.

Bridé et dépouillé d’une partie de son intérêt, le ChatGPT de Snapchat ressemble davantage à un ami virtuel, boosté par l’IA, qu’à un chatbot capable d’assister l’internaute dans sa vie quotidienne. On imagine mal pourquoi un utilisateur choisirait de discuter avec « My AI » plutôt que de se rendre directement sur le site Web d’OpenAI pour dialoguer avec le vrai ChatGPT.

Dans son communiqué, Snapchat rappelle que « My AI », comme toutes les IA génératives, est susceptible de raconter n’importe quoi. L’entreprise américaine incite donc les internautes à ne pas faire aveuglément confiance aux conseils promulgués par le chatbot, qui souffre toujours de « nombreuses lacunes ». C’est également le cas du chatbot de Bing, malgré son accès à Internet, et de ChatGPT. Il n’est pas rare que ces outils génèrent des réponses absurdes.

Pour améliorer l’expérience, Snapchat s’octroie le droit d’enregistrer toutes les conversations de ses usagers avec l’IA. Ces échanges seront stockés et examinés par ses équipes du groupe. De facto, le réseau social recommande « ne pas partager de secrets » avec l’IA.

Un atout pour Snapchat+

Grâce à l’IA, Snapchat espère vraisemblablement donner un coup de fouet à Snapchat+. Annoncé l’été dernier, l’offre cumule 2,5 millions d’abonnés. Malgré ce succès, et l’augmentation continue du parc d’utilisateurs, la croissance de Snap évolue toujours à la baisse à cause de l’effondrement de la publicité en ligne. C’est pourquoi la firme cherche d’autres sources de revenus, comme les abonnements payants.

À terme, il est possible que les 750 millions d’utilisateurs mensuels de Snapchat, y compris les

Source : www.01net.com

➡️ ACCÉDER A chat gpt français en cliquant dessus ! ⬅️

Veuillez vous connecter pour laisser un commentaire.