On a demandé à Chat GPT de créer des poèmes sur les clubs de rugby de Langon, Bazas et La Réole

Voir mon actu

L’intelligence artificielle, en l’occurrence Chat GPT, a-t-elle la capacité d’écrire des poèmes sur les clubs de rugby de Langon, Bazas ou La Réole ? Pour le savoir, Le Républicain Sud-Gironde a posé la question à ce robot conversationnel… Et le résultat est stupéfiant.

Certes, cela n’arrive certainement pas à la cheville des plumes iconiques de l’ovalie comme Denis Lalanne, Daniel Herrero ou Philippe Gaillard, auteur du mythique Petits bruits de couloir… Malgré tout, c’est impressionnant. Un brin dérangeant, presque. Vous trouvez qu’on exagère ? Attendez la suite, vous n’allez pas être déçus…

Chat GPT a relevé le défi et consacré un article à l'US Bazas (Gironde)
Chat GPT a relevé le défi et consacré un article à l’US Bazas (Gironde) ©Gaël Arcuset

A Bazas, « sur les terres où les Bœufs Gras dansent en liesse, Surgit un rugby vibrant, une passion en ivresse »

Premier exemple avec l’US Bazas. On a demandé à Chat GPT d’utiliser le contexte suivant dans un poème : « A Bazas se trouve la célèbre cathédrale, on y fête les Bœufs Gras, on y célèbre la Saint-Jean, on porte du bleu et blanc. Le club joue à Castagnolles. »

L’intelligence artificielle a traité ces différentes données pour en faire le poème que voici :

« Dans l’ombre des remparts, sous le ciel azuré,
Se dresse vaillamment le fier club de Bazas.
Là où la cathédrale chante son histoire,
S’élève une équipe, symbole de victoire.

Bleu et blanc, emblèmes de vaillance et d’espoir,
Couleurs flamboyantes, fierté de tout un territoire.
Sur les terres où les Bœufs Gras dansent en liesse,
Surgit un rugby vibrant, une passion en ivresse.

À Castagnolles résonnent les chants des guerriers,
Leur passion est un feu, leur force, un métier.
Comme la Saint-Jean, leur flamme jamais ne faiblit,
Chaque bataille, un défi, chaque match, un récit.

Vidéos : en ce moment sur Actu

Ils forment un seul cœur, une équipe sans égale,
Portant haut les couleurs de leur ville natale.
Que le vent emporte leur courage et leur cri,
Le club de Bazas, une légende infinie.

Le Stade Langonnais
« Comberlin, ton pin, géant majestueux, Témoin complice des cris et des chants », écrit Chat GPT. ©Gaël Arcuset

A Langon, « verre levé, Lapinou danse, malicieux, Mascotte enjouée, guide espiègle et joueur »

Et pour le Stade Langonnais ? Nous avons demandé à Chat GPT d’imaginer un poème faisant référence au club, au célèbre pin de Comberlin, à ses vieilles gloires… Et voilà donc ce qu’ « il » a écrit :

« Sur les terres anciennes du Stade Langonnais,
Un hymne résonne, une fête, un éclat festif,
Comberlin, théâtre de joie et de gloire, là-bas,
Où rugissent les cœurs, où chaque match est un motif.

Dans le sillage des géants, Coco, Franck et les leurs,
Des légendes forgées dans l’enclume des passions,
Willy, Yann, Titi, étoiles de valeurs,
Ont tissé le drapeau, l’étendard de l’union.

Comberlin, ton pin, géant majestueux,
Témoin complice des cris et des chants,
Les dimanches, que la pluie ou le ciel radieux,
Les fidèles se rassemblent, joyeux, battant.

Verre levé, Lapinou danse, malicieux,
Mascotte enjouée, guide espiègle et joueur,
Dans le vif des matchs, sous l’écho fastueux,
La ferveur s’embrase, effaçant la peur.

Quatre titres de France, trésors d’une épopée,
Le Stade, en sa fête, en sa lyre enchantée,
Célébrant chaque essai, chaque épopée,
Dans l’odeur du gazon, la musique sacrée.

Langon, dans l’effervescence, dans la liesse,
Le Stade, emporté dans le tourbillon des étoiles,
Une symphonie rugbystique, enjouée, sans cesse,
Vibrant, festif, éclatant dans chaque voile.

Le Stade Langonnais, festin de passion,
Là où le rugby s’élève en flamme et en art,
Comberlin, scène éternelle, noble maison,
Où résonne l’amour du jeu, de cœur en part.

« Chaque match est un hymne, une danse, un combat » écrit Chat GPT à propos du Stade Réolais (Gironde). ©Gaël Arcuset

« Comme la Garonne coule, puissante et libre, le Stade Réolais dans l’arène s’enivre »

Et pour le Stade Réolais, on a simplement dit que le terrain se situait sur les bords de Garonne et que le club avait été créé par trois amis, Michel Carrère, Jacques Battles et André Lapeyre, en 1966. Voilà ce que ça donne :

« Sur les bords de Garonne, fier comme un étendard,
Le Stade Réolais, une légende qui se narre.
Né d’une amitié, de trois cœurs réunis,
Michel, Jacques, André, l’aventure a fleuri.

En soixante-six, l’épopée débuta,
Un club s’éleva, une passion s’embrasa.
Sur le terrain sacré, là où l’herbe s’étend,
Se tisse l’histoire, se joue chaque instant.

Les supporters en masse, fidèles et vibrants,
Portent leur équipe, les encouragent souvent.
Comme la Garonne coule, puissante et libre,
Le Stade Réolais dans l’arène s’enivre.

Chaque match est un hymne, une danse, un combat,
Leurs cris résonnent forts, bien au-delà des éclats.
Unis par l’esprit, le cœur et l’amitié,
Le club forge sa légende, sans jamais fléchir.

Que perdure cet esprit, ce lien, cette foi,
Le Stade Réolais, éclatant dans sa voie.
Sur les rives du temps, leur histoire rayonne,
Le rugby, une passion que nul ne soupçonne.

Suivez toute l’actualité de vos villes et médias favoris en vous inscrivant à Mon Actu.

Source : actu.fr

➡️ ACCÉDER A CHAT G P T EN FRANCAIS EN CLIQUANT ICI ! ⬅️



Veuillez vous connecter pour laisser un commentaire.