Le nouveau joyau de l’IA d’Elon Musk : Grok, l’intriguant adversaire de ChatGPT !

xAI, la start-up fondée par Elon Musk en juillet dernier, vient de présenter son modèle d’IA générative baptisé Grok. Pour se démarquer de la concurrence, ce LLM accède aux données en temps réel de X (anciennement Twitter) avec le risque de propager des fausses informations.

« Grok est une IA conversationnelle pour comprendre l’univers ». Voilà comment est présenté Grok, le LLM développé par xAI, une société créée en juillet dernier par Elon Musk. Cette société rassemble des chercheurs, ingénieurs et développeurs ayant travaillé chez DeepMind, OpenAI, Google Research, Microsoft Research, Tesla et l’Université de Toronto, notamment sur les modèles les plus plébiscités tels qu’AlphaStar, AlphaCode, Inception, Minerva, GPT-3.5 et GPT-4. Grok est une IA inspirée du livre de science-fiction « Guide du voyageur galactique » et est destinée à répondre à presque toutes les questions et à suggérer les questions à poser.

Ce qui est surprenant, c’est que Grok a un côté rebelle et utilise l’humour pour répondre aux questions. Selon l’équipe xAI, Grok dispose d’une connaissance en temps réel du monde via la plateforme X. Il est également capable de répondre à des questions « épicées » qui sont rejetées par la plupart des autres systèmes d’IA.

Cependant, cela contraste avec les propos d’Elon Musk il y a quelques mois au sujet de l’IA générative. Il faisait partie des signataires d’une lettre ouverte appelant à mettre sur pause les recherches sur l’IA générative pendant six mois. Cette pause était justifiée par les risques que ces systèmes peuvent présenter pour la société et l’humanité. Cet appel n’a pas été suivi, car Elon Musk et la start-up xAI ont continué à travailler pour rattraper la concurrence.

Grok est basé sur un moteur, Grok-1, développé au cours des quatre derniers mois par les chercheurs de xAI. Ce modèle a subi de nombreuses itérations et il est plus puissant que les autres modèles de sa classe, surpassant ChatGPT-3.5 et Inflection-1. Cependant, il ne dépasse pas GPT-4 qui a été entraîné avec beaucoup plus de données et de ressources de calcul. xAI prévoit également de doter Grok de capacités de vision et d’audio.

Grok scanne Twitter en temps réel, ce qui pose des problèmes en termes de désinformation. xAI admet que son modèle peut générer des informations fausses ou contradictoires, car il est formé avec des données provenant du réseau social Twitter. Alors que pour Elon Musk, c’est un avantage par rapport aux autres modèles, pour les régulateurs et les fact-checkers, cela représente un cauchemar. La question de la légalité de cet usage se posera très probablement, en particulier en Europe.

Pour l’instant, seuls les utilisateurs vérifiés de Twitter basés aux États-Unis ont accès à Grok via un programme d’accès anticipé de xAI. Ceux qui souhaitent bénéficier des fonctions avancées de Grok doivent payer un abonnement Premium+. Le prix de cet abonnement est considérablement plus élevé que celui de l’abonnement Premium. Il faudra donc attendre en Europe pour pouvoir tester les capacités de Grok.

Pendant ce temps, Elon Musk suggère que les véhicules Tesla pourraient exécuter nativement une version plus petite de l’assistant IA Grok. Cette idée a été relayée par un utilisateur de Twitter. Il est donc possible que les Tesla soient dotées de la plus grande quantité de calcul grâce à Grok.

En conclusion, Grok est un modèle d’IA générative développé par xAI. Il se distingue par son accès aux données en temps réel de X, mais cela présente des risques de propagation de fausses informations. Grok est en version bêta et n’est accessible qu’aux utilisateurs vérifiés de Twitter basés aux États-Unis. Il faudra attendre pour savoir si Grok se différencie réellement d’autres produits déjà présents sur le marché. Par ailleurs, Elon Musk envisage d’intégrer Grok aux véhicules Tesla.

Source : www.lemondeinformatique.fr

➡️ ACCÉDER A chat gpt français en cliquant dessus ! ⬅️

Veuillez vous connecter pour laisser un commentaire.