Le ChatGPT chinois manque sa première apparition publique

➡️ ACCÉDER A chat gpt français en cliquant dessus ! ⬅️


Introduction

Le géant chinois de l’internet, Baidu, a dévoilé à Pékin Ernie Bot, sa réponse au robot conversationnel américain ChatGPT développé par OpenAI.

Baidu déçoit

Baidu est la première entreprise technologique à vouloir développer un robot conversationnel dans son pays, mais il a déçu sur plusieurs points. Il n’a présenté qu’une version bêta d’Ernie Bot, et aucune date de lancement n’a été annoncée. Le tchatbot ne fonctionne qu’en mandarin et ne vise que le marché chinois. Bien que l’interface comprenne certains dialectes de Chine, elle n’est pas aussi bonne en anglais. Robin Li, directeur général du groupe, a admis lors de la présentation d’Ernie Bot que ce dernier était « inférieur » à ChatGPT.

Les marchés réagissent

La déclaration de Robin Li a immédiatement eu un impact négatif sur les marchés. L’action de Baidu a chuté de 10 % à la Bourse de Hong Kong, où le groupe est coté. Cette réaction des marchés montre que Baidu ne semble pas être prêt à rivaliser avec ChatGPT.

La concurrence technologique

Dans un contexte de vive concurrence technologique avec les États-Unis, les prouesses de ChatGPT ont suscité un vif intérêt en Chine. Malgré l’interdiction de l’interface américaine sans logiciel de contournement, les géants de la tech chinois, tels que Tencent et Alibaba, cherchent à mettre au point leur propre robot conversationnel.

Conclusion

Baidu a dévoilé sa réponse à ChatGPT, Ernie Bot, mais la singularité de sa version bêta qui ne fonctionne qu’en mandarin et qui est considérée comme inférieure à ChatGPT, ne semble pas avoir impressionné les marchés ni l’industrie de la tech chinoise. Les géants de la tech chinois poursuivent leurs recherches pour mettre au point leur propre robot conversationnel et rivaliser avec l’interface américaine.

Source : www.lefigaro.fr

➡️ ACCÉDER A chat gpt français en cliquant dessus ! ⬅️

Veuillez vous connecter pour laisser un commentaire.