Ingénieur Prompteur : maîtriser ChatGPT et ses similaires.

➡️ ACCÉDER A chat gpt français en cliquant dessus ! ⬅️


L’émergence d’un nouveau métier : l’ingénieur en requête ou prompt engineer

Avec le développement des modèles d’IA génératives comme ChatGPT, un nouveau métier est en train de percer : ingénieur en requête ou prompt engineer. Il ou elle est capable de maîtriser les interactions pour obtenir les réponses les plus pertinentes.

Une compétence de haut niveau

Écrire une excellente requête pour un persona de chatbot est une compétence de haut niveau et un exemple précoce de programmation en langage naturel selon le CEO d’OpenAI, Sam Altman. Le Washington Post s’est intéressé à ces profils qui apparaissent dans certaines sociétés. Il évoque notamment une personne travaillant dans la start-up californienne Scale AI, qui explique comment il « dompte » les chatbots. Il installe un quasi rapport de force avec le modèle pour l’amener à améliorer ses réponses et éviter les erreurs ou les faux résultats. Ici nul besoin de compétences en programmation. Il faut cependant savoir écrire des requêtes pertinentes (les littéraires tiendront ici peut-être leur revanche sur les scientifiques). Ces ingénieurs et ingénieures doivent comprendre les limites des différents modèles d’IA : apprendre leurs défauts, la surcharge de leurs capacités et élaborer des stratégies complexes pour transformer des entrées simples en résultats vraiment uniques.

Un écosystème se met en place

Au-delà de l’apparition de ce métier de prompt engineer, c’est tout un écosystème qui est en train de se mettre en place autour de ces fameuses requêtes. Ainsi plusieurs plateformes ont vu le jour pour aider les personnes ou les entreprises à trouver la bonne formule avec des IA génératrices d’images comme Dall-E (promu par OpenAI), Midjourney, Stable Diffusion, etc. Parmi elles, on peut citer PromptHero, Promptist ou Krea. Elles proposent un moteur de recherche des meilleures requêtes sur les différents modèles. Pour aller plus vite encore, il faut se tourner vers des places de marché de « requêtes » comme Promptbase qui propose la vente et l’achat (à partir de 3 dollars) de prompts.

Les plateformes de formation ont saisi la balle au bond en proposant des sessions dédiées à l’art d’écrire des bonnes requêtes. Sur le site Udemy, plusieurs modules payants sont disponibles avec des titres évocateurs « ChatGPT for beginners : Smart tips for ChatGPT prompts », « Boostez votre productivité avec ChatGPT, plus de 50 prompts » ou « Master AI with prompt engineering ». Enfin, des offres d’emploi commencent à requérir ce type de compétence dans différents secteurs (santé, finance,…). Les candidats ne s’y sont pas trompés non plus en ajoutant cette compétence dans leur CV sur Linkedin.

Conclusion

Avec l’émergence des IA génératives, un nouveau métier est en train de naître : l’ingénieur en requête ou prompt engineer. Il s’agit d’une compétence de haut niveau qui consiste à écrire des requêtes pertinentes pour obtenir les meilleures réponses des modèles d’IA. Un écosystème se met en place autour de ce métier avec des plateformes dédiées à l’aide à la recherche de requêtes, des places de marché et des formations spécifiques. Les offres d’emploi se multiplient et les candidats s’adaptent en inscrivant cette compétence dans leur CV.

Source : www.lemondeinformatique.fr

➡️ ACCÉDER A chat gpt français en cliquant dessus ! ⬅️

Veuillez vous connecter pour laisser un commentaire.