Informatique secrète : Un examen final pas comme les autres s’est infiltré sur ChatGPT





Les limites de ChatGPT : une expérience éclairante

Les limites de ChatGPT : une expérience éclairante

Dan Arena, professeur d’informatique à l’université Vanderbilt de Nashville (Tennessee), a voulu sensibiliser ses étudiants aux limites de ChatGPT. Son objectif était de les dissuader de l’utiliser pour tricher et de les encourager à développer leur esprit critique. Pour cela, il a posé des questions sur les algorithmes à ChatGPT, un agent conversationnel basé sur l’intelligence artificielle (IA). Certaines réponses étaient justes, tandis que d’autres étaient fausses, mais toutes étaient présentées avec tant de conviction qu’on aurait pu les croire authentiques, comme il l’a expliqué dans un témoignage publié par Slate.com. Cependant, Dan Arena n’avait pas prévu l’impact de cette expérience sur certains de ses étudiants.

Abonnez-vous gratuitement à la newsletter quotidienne de korii et ne manquez aucun article.

Je m’abonne

Quelques jours avant la fin du semestre, l’un de ses étudiants est venu le voir et lui a fait part de son désarroi face à l’évolution de l’IA dans leur domaine : « Ces derniers temps, je suis déprimé par ce diplôme. Tout le monde parle de la façon dont les grands modèles de langage comme ChatGPT vont nous remplacer, nous les diplômés en informatique. J’ai l’impression que tout ce que j’ai appris au cours des quatre dernières années est déjà dépassé. Je ne sais pas quoi faire », a-t-il dit.

Inception

Le professeur d’informatique lui a d’abord donné des conseils rassurants en expliquant qu’il devait apprendre à tirer parti de la technologie pour améliorer sa vie et sa productivité, plutôt que d’en avoir peur ou de supposer qu’elle ferait mieux que lui. Dan Arena lui a raconté que lorsqu’il a commencé à travailler, ses collègues utilisaient des cartes perforées pour coder et qu’internet n’existait pas encore. Et pourtant, il n’a pas encore été remplacé par une IA. Cependant, troublé par la détresse de l’étudiant, il a mis en place un plan secret pour dissiper ses inquiétudes : il a décidé de faire passer l’examen final de son cours sur les algorithmes à ChatGPT, en secret, pour voir s’il pouvait vraiment faire mieux que ses étudiants humains. Il a créé un faux profil d’étudiant nommé « Glenn Peter Thompson » et a attribué à ce dernier les résultats de ChatGPT, qu’il a intégrés dans la base de données des notes des élèves. Les résultats ont été surprenants.

« Chaque étudiant de mon cours du matin a obtenu de meilleurs résultats à l’examen final que Glenn, qui a obtenu un C- avec une note de 72,5%. La moyenne de ma classe se situait entre 80 et 90%. Quant à mon cours de l’après-midi, Glenn s’en est légèrement mieux tiré, mais il a tout de même obtenu des résultats inférieurs à la moyenne, dans le tiers inférieur de la classe, équivalent à un C+ », révèle Dan Arena. Il précise cependant que ces résultats ne sont pas définitifs, compte tenu des progrès rapides de la technologie. Cette expérience a rassuré les étudiants quant à leur avenir et a intéressé d’autres professeurs, qui envisagent de faire la même chose dans leurs cours.




Source : korii.slate.fr

➡️ ACCÉDER A chat gpt français en cliquant dessus ! ⬅️

Veuillez vous connecter pour laisser un commentaire.