En Chine, le robot conversationnel ChatGPT suscite l’envie

➡️ ACCÉDER A chat gpt français en cliquant dessus ! ⬅️


La Chine à la recherche de sa propre version de ChatGPT

La Conférence mondiale sur la robotique, qui aura lieu à Pékin le 18 août 2022, sera peut-être le théâtre de la présentation de la version chinoise de ChatGPT, le robot capable de répondre à des questions et de mener une conversation presque normale, réalisée par la start-up californienne OpenAI et dont Microsoft est le premier actionnaire. La Chine, considérée comme la deuxième puissance mondiale en termes d’intelligence artificielle, est en retard sur ce dossier et cette nouvelle a provoqué une course à l’imitation afin de s’emparer du marché domestique.

Les géants du Web chinois à la conquête du marché

Les géants du Web chinois, tels que Baidu, Alibaba, Tencent, ByteDance et NetEase, entre autres, sont à la lutte pour proposer leur propre version de ChatGPT. Baidu a déjà annoncé le lancement de son robot de conversation baptisé Ernie Bot (Wenxin, en chinois) en mars. Alibaba et Tencent sont également en train de tester leurs outils similaires, tandis que ByteDance, propriétaire de TikTok, est également un candidat sérieux, compte tenu de son expertise en matière d’analyse des données et de serveurs cloud.

Les enjeux de la course à l’innovation

La compétition entre les géants chinois et leurs homologues occidentaux est cruciale pour la Chine, qui cherche à rétablir son leadership dans le monde de l’intelligence artificielle. Cependant, cette course à l’innovation ne doit pas se faire au détriment de la sécurité et de la vie privée des utilisateurs, et des mesures doivent être mises en place pour s’assurer que ces outils sont bien sécurisés et respectent les lois en vigueur.

Source

➡️ ACCÉDER A chat gpt français en cliquant dessus ! ⬅️

Veuillez vous connecter pour laisser un commentaire.