Comment la fin du stablecoin BUSD pourrait ébranler Binance et l’ensemble de l’écosystème

➡️ ACCÉDER A chat gpt français en cliquant dessus ! ⬅️


Binance secoué par des retraits massifs de BUSD

Face à la pression du régulateur américain, les investisseurs ont massivement retiré le BUSD de Binance en l’espace de 24 heures. Or ce stablecoin constitue 18% des réserves du géant des cryptomonnaies.

Nouveau coup de pression pour Binance. Le géant des cryptomonnaies connait une hausse des retraits du stablecoin Binance USD (BUSD) de sa plateforme, depuis que la société émettrice de ce stablecoin, Paxos, a reçu l’ordre du régulateur américain de ne plus émettre ce jeton. Selon les données de la plateforme spécialisée Nansen, Binance a enregistré 788 millions de sorties nettes du BUSD de sa plateforme en l’espace de 24 heures, résultant de sorties de 2,7 milliards de dollars contre 1,97 milliard de dollars d’entrées.

Secousses attendues

Pour autant, cette situation pourrait bien secouer la première plateforme d’échanges mondiale de cryptomonnaies, et par là même tout l’écosystème. Pour rappel, un stablecoin (ou cryptomonnaie stable) est un crypto-actif (ou actif numérique) qui est arrimé à une monnaie fidiciaire comme l’euro ou le dollar. Un stablecoin peut aussi être adossé à d’autres actifs (comme par l’exemple l’or). Ici, le BUSD est un stablecoin garanti par le dollar américain (USD).

« Conséquences importantes »

Pour rappel, lundi, le département des services financiers de New York (NYDFS) a ordonné à la société Paxos de cesser d’émettre le BUSD « à la suite de plusieurs problèmes non résolus liés à la surveillance par Paxos de sa relation avec Binance », sans donner plus de précisions.

Selon le Wall Street Journal, le gendarme boursier américain (la SEC) considère que le BUSD devrait être considéré comme un titre financier, devant ainsi être enregistré en tant que tel par la société.

CZ reconnaît donc que la décision de la SEC aura un impact sur l’écosystème. Paxos a annoncé qu’elle cesserait d’émettre ce stablecoin dès le 21 février. Pour autant, le BUSD restera « entièrement soutenu par Paxos et remboursable aux clients au moins jusqu’en février 2024 », a déclaré lundi la société.

Révélations de Bloomberg

Selon les révélations de Bloomberg de dernière minute, la société Circle émettrice du deuxième plus gros stablecoin, l’USDC, pourrait être à l’origine de cette affaire sur le BUSD de Binance.

CZ a déclaré que la décision du régulateur américain aurait pour conséquence de faire « diminuer la capitalisation boursière du BUSD », prévoyant que ses clients migreront vers d’autres stablecoins « avec le temps ».

Source

➡️ ACCÉDER A chat gpt français en cliquant dessus ! ⬅️

Veuillez vous connecter pour laisser un commentaire.