OpenAI dévoile ses dernières innovations avec ChatGPT






Article sur ChatGPT

OpenAI révolutionne l’intelligence artificielle avec ChatGPT

Par Carla Plomb

Publié il y a 2 heures, Mis à jour il y a 2 heures

Image illustrative
En octobre, le PDG d’OpenAI a annoncé que la start-up derrière ChatGPT a franchi la barre de 1,3 milliard de dollars de chiffre d’affaires en rythme annuel. gguy / stock.adobe.com

À l’approche du premier anniversaire de ChatGPT, OpenAI veut enclencher une deuxième révolution. Il est désormais possible de créer son propre agent conversationnel sur mesure pour faciliter les tâches quotidiennes.

«Le 30 novembre dernier nous avons discrètement mis en ligne une première version de ChatGPT, à des fins de recherche. Et ça s’est plutôt bien passé», a ironisé Sam Altman, le patron d’OpenAI. Le robot conversationnel fêtera son premier anniversaire le 30 novembre. À cette occasion, l’entreprise a dévoilé ses prochaines innovations lors d’une conférence à San Francisco.

La mise en route de l’outil l’année dernière avait déclenché une première révolution, révélant un peu plus le fonctionnement de l’IA au grand public. Aujourd’hui, OpenAI, ex-association à but non lucratif, souhaite répondre aux besoins individuels de ses utilisateurs et nourrit des ambitions grandissantes sur le marché de l’IA générative.

Nul besoin d’être développeur ou de maîtriser le codage

Demander une recette de cuisine, rédiger des emails… les 100 millions d’utilisateurs actifs par semaine sur ChatGPT se cantonnent essentiellement à des tâches basiques. Mais désormais, le robot conversationnel promet aussi du sur-mesure.

« Au fur et à mesure que l’intelligence (artificielle) sera intégrée partout, nous aurons tous des superpouvoirs à la demande »

Sam Altman, patron d’OpenAI

Depuis le 6 novembre, les utilisateurs abonnés à la formule ChatGPT Plus, facturée 20 euros par mois, peuvent d’ores et déjà créer leur propre chatbot personnalisé. Et ce, sans avoir de notions spécifiques en informatique ou en codage. Ces agents «peuvent par exemple vous aider à apprendre les règles de n’importe quel jeu de société ou à enseigner les mathématiques à vos enfants.» L’entreprise a présenté «Laundry Buddy» c’est-à-dire «Le Pote de la lessive», à qui «tout demander sur les taches, les réglages de la machine à laver» ou encore «Le Négociateur», qui «aide à défendre vos intérêts et à obtenir de meilleurs résultats».

Ces agents personnalisés ont vocation à venir en aide aux humains dans leurs vies personnelles et professionnelles. «Au fur et à mesure que l’intelligence (artificielle) sera intégrée partout, nous aurons tous des superpouvoirs à la demande», a ainsi promis Sam Altman. La firme américaine assure que l’accès à l’outil de création de son GPT sera ensuite étendu à d’autres publics, sans donner de calendrier particulier. Par ailleurs, ces agents personnalisés seront disponibles sur un «GPT Store» au mois de novembre, pour bénéficier des GPT pensés par d’autres. Les développeurs pourront ainsi gagner de l’argent avec leurs créations.

Comment créer son propre ChatGPT ?

Pour créer son GPT personnalisé, il suffit de lui fournir une base de données, des documents ou des instructions quelconques. ChatGPT peut ainsi produire des rapports, des synthèses ou gérer des tâches administratives en se connectant à des services comme Canva pour la création graphique. Son interface reste intuitive, avec des réglages simplifiés : interaction, intégration de données personnalisées, connexion à des services externes. Entreprise comme particulier, l’IA est façonnable selon le besoin.

Les curieux se sont empressés de tester cette nouvelle fonctionnalité. Rowan Cheung, créateur de The Rundown AI, une newsletter dédiée à l’intelligence artificielle, a développé son GPT pour optimiser ses publications sur X (ex-Twitter). Ce dernier lui conseille l’heure la plus optimale pour poster ses tweets, les note et les reformule afin d’accroître leur popularité.

Une course effrénée aux initiatives dans l’IA

Le patron d’OpenAI a également dévoilé «GPT-4 Turbo», un nouveau modèle qui peut prendre plus de contexte en considération lors des requêtes, est entraîné sur des données plus récentes et coûte moins cher. Une mesure qui s’adresse en priorité à plus de 2 millions de développeurs utilisant ses technologies pour créer des applications d’IA générative.

«Ces initiatives sont similaires à ce que Meta a annoncé récemment», note Yory Wurmser, un expert d’Insider Intelligence. Cet automne, Meta, propriétaire de Facebook et Instagram, a lancé des IA génératives dotées de personnalité. «C’est notre première tentative de former des IA qui soient un peu plus amusantes», avait alors déclaré Mark Zuckerberg, avant de préciser qu’elles étaient encore très limitées.

Cette flopée d’annonces par OpenAI vise à lui permettre «de garder une longueur d’avance sur des entreprises comme Google et Amazon», pointe Yory Wurmser. Et le marathon ne vient que de commencer, alors qu’Elon Musk a lui aussi lancé une intelligence artificielle pour son réseau social X, dénommée «Grok».




Source : www.lefigaro.fr

➡️ ACCÉDER A chat gpt français en cliquant dessus ! ⬅️

Veuillez vous connecter pour laisser un commentaire.