Les folles péripéties de Sam Altman, l’homme derrière ChatGPT






Chronologie des événements chez OpenAI

Chronologie des événements chez OpenAI

CHRONOLOGIE – Les rebondissements se succèdent à grande vitesse depuis le 17 novembre, jour de la décision choc du conseil d’administration. Le Figaro fait le point.

Vendredi 17 novembre : Sam Altman licencié

12 heures : Sam Altman rejoint à 12 heures une visioconférence organisée par le conseil d’administration d’OpenAI. Il y apprend son licenciement.

12h20 : Greg Brockman, président de OpenAI, est invité à une visioconférence. Les administrateurs lui retirent son titre de président du conseil d’administration mais souhaitent le garder dans l’entreprise.

12h25 : Le conseil d’administration prévient Microsoft et Thrive Capital, les principaux financeurs d’OpenAI, du licenciement de Sam Altman. Ils sont mis devant le fait accompli.

12h30 : OpenAI rend public le départ de Sam Altman dans un communiqué publié sur son site internet. L’entreprise annonce la nomination de Mira Murati, directrice des technologies, comme directrice générale par intérim.

Après-midi : Greg Brockman annonce sa démission sur le réseau social X. Pendant ce temps, Microsoft indique dans un communiqué «avoir un partenariat de long terme avec OpenAI, et rester engagé auprès de Mira et des équipes alors que nous allons apporter une nouvelle ère de l’intelligence artificielle aux utilisateurs».

Samedi et dimanche : des négociations pour faire revenir Sam Altman

Les principaux investisseurs d’OpenAI font pression sur le conseil d’administration pour qu’il revienne sur sa décision, et ses membres remettent leur démission. Un premier ultimatum est fixé à samedi 17 heures, sans succès.

Dimanche midi : Sam Altman revient dans les locaux de OpenAI pour participer aux tractations. Il se prend en photo avec un badge réservé aux visiteurs. «Première et dernière fois que je porte ça», publie-t-il sur X.

Dimanche soir : Nouvel échec des négociations. Les administrateurs contactent Emmett Shear, ancien dirigeant de la plateforme vidéo Twitch, pour lui proposer le poste de directeur général d’OpenAI par intérim. Après quelques heures de réflexion, il accepte.

Lundi 20 novembre : Microsoft annonce l’arrivée de Sam Altman, rébellion des salariés

Minuit : Satya Nadella, PDG de Microsoft, annonce sur le réseau social X que «Sam Altman et Greg Brockman, avec certains de leurs collègues, vont rejoindre Microsoft pour diriger une nouvelle unité de recherche avancée en intelligence artificielle.»

1 heure : Emmett Shear publie sa feuille de route pour les 30 prochains jours. Il annonce l’ouverture d’une enquête indépendante pour comprendre les raisons qui ont poussé les administrateurs à licencier Sam Altman.

2 heures : De nombreux salariés d’OpenAI commencent à publier le message «OpenAI n’est rien sans les gens qui le composent», auquel Sam Altman répond par un émoji cœur.

5h30 : Ilya Sutskever, directeur scientifique et l’un des quatre membres du conseil d’administration ayant renversé Sam Altman, change de camp. «Je regrette profondément ma participation à la décision du conseil. Je n’ai jamais voulu faire du mal à OpenAI».

9 heures : Plus de 500 des 770 salariés d’OpenAI menacent de quitter la société si Sam Altman n’est pas réintégré. «Vos actions mettent en danger notre travail, notre mission, et notre entreprise. Votre conduite démontre que vous n’avez pas les compétences pour superviser OpenAI», écrivent-ils dans une lettre ouverte adressée au conseil d’administration. «Malgré de nombreuses demandes, vous n’avez jamais produit d’explications et de preuves écrites de vos allégations [contre Sam Altman].(…) Nous, les signataires, nous réservons le droit de démissionner et de rejoindre la nouvelle entité de Microsoft», qui leur a fourni des garanties d’embauche.

Journée : des investisseurs d’OpenAI consultent des avocats pour déterminer s’ils peuvent ou non attaquer en justice le conseil d’administration.

13 heures : Le média The Verge annonce que l’encre du contrat entre Sam Altman et Microsoft n’est pas sèche, et que l’entrepreneur continue de manœuvrer pour retrouver son poste chez OpenAI.

18h30 : Satya Nadella donne des interviews dans des médias américains. Il s’y dit ouvert à un retour de Sam Altman chez OpenAI. «Ce sera au conseil d’administration de trancher, et aux salariés de choisir ce qu’ils souhaitent faire», dit-il sur CNBC. Mais quel que soit le futur de l’entrepreneur, Microsoft «veut des changements dans la gouvernance. Que de telles décisions se prennent sans que vous ne soyez dans la boucle, ce n’est pas bon.»



Source : www.lefigaro.fr

➡️ ACCÉDER A chat gpt français en cliquant dessus ! ⬅️

Veuillez vous connecter pour laisser un commentaire.