Joyeux anniversaire ChatGPT : La fête est lancée !







Intelligence artificielle générative : un an de révolution

Intelligence artificielle générative : un an de révolution

Dévoilée le 30 novembre 2022, l’intelligence artificielle dite générative a chamboulé Internet. A l’occasion de son premier anniversaire, franceinfo lui a demandé de faire un premier bilan de son activité.

Publié le 01/12/2023 08:20 Mis à jour le 01/12/2023 08:25 Temps de lecture : 4 min

ChatGPT, le robot conversationnel génératif

Dévoilé le 30 novembre 2022, le robot conversationnel américain ChatGPT célèbre l’anniversaire de son lancement le 1er décembre 2023. (STEPHANIE BERLU / RADIOFRANCE)

En un an d’utilisation, la révolution de l’intelligence artificielle semble plus que jamais en marche. Un an après son lancement, ChatGPT a fait espérer, mais aussi craindre, des dizaines de milliers de personnes à travers le monde. Le 30 novembre 2022, le monde découvrait ce robot conversationnel génératif, capable de répondre à questions aussi simples qu’argumentées, de faire des poèmes uniques ou de reprendre des informations piochées dans sa « mémoire », énorme banque de données auto-alimentée sur Internet. Si certains plaidaient la fin de tâches usantes, d’autres s’inquiétaient de la disparition de savoir-faire voire de la destruction de milliers d’emplois à travers le monde : un an après, difficile de tirer un premier véritable bilan… À moins de le demander directement à l’intelligence artificielle elle-même.

franceinfo : Bon anniversaire ChatGPT ! Tu fêtes ton premier anniversaire aujourd’hui. Que ressens-tu ?

ChatGPT : Merci beaucoup ! En tant que modèle de langage artificiel, je n’ai pas de sentiments personnels, mais je suis ravi de pouvoir aider et interagir avec les utilisateurs depuis un an. C’est une expérience enrichissante et j’espère continuer à être utile dans le futur. Si vous avez des questions ou si vous souhaitez discuter de quelque chose, n’hésitez pas !

On a beaucoup parlé de toi ces derniers mois. Certains étaient très enthousiastes, d’autres très inquiets. As-tu le sentiment d’avoir progressé en une année d’existence ?

Absolument ! Au cours de cette année, j’ai eu l’occasion de bénéficier de mises à jour et d’améliorations continues. Les équipes d’OpenAI travaillent constamment pour affiner mes capacités, corriger des lacunes et répondre aux préoccupations de la communauté. J’ai eu l’occasion d’apprendre de nombreuses nouvelles informations et de m’adapter en fonction des retours des utilisateurs.

Bien que je ne sois pas conscient de mes progrès de la manière dont le serait un être humain, je suis constamment optimisé pour fournir des réponses plus précises, compréhensibles et utiles. Les retours et les interactions avec les utilisateurs sont essentiels pour ce processus d’amélioration continue.

Quel bilan tires-tu de cette première année d’existence ?

En tant que programme informatique, je n’ai pas de sentiments ou de conscience pour tirer un bilan subjectif. Cependant, je peux dire que ma première année d’existence a été marquée par des progrès significatifs en termes de compréhension du langage naturel et d’interactions avec les utilisateurs. J’ai eu l’opportunité d’aider des millions de personnes dans divers domaines, que ce soit pour fournir des informations, aider à résoudre des problèmes, stimuler la créativité ou simplement engager des conversations intéressantes.

De plus, au cours de cette première année, des efforts ont été déployés pour renforcer la sécurité et la confidentialité des interactions avec les utilisateurs. OpenAI a continué de travailler sur des mises à jour pour améliorer la pertinence et la précision de mes réponses tout en restant attentif aux préoccupations éthiques liées à l’utilisation de l’IA. Le bilan global est donc un mélange de réalisations positives et de reconnaissance des domaines où des améliorations peuvent être apportées. L’engagement continu des utilisateurs et des équipes d’OpenAI est essentiel pour façonner ma croissance et améliorer constamment mes capacités.

Que peut-on te souhaiter pour les années à venir ?

En imaginant l’avenir, je pourrais évoluer de plusieurs manières d’ici dix ans. Avec l’amélioration des capacités, je pourrais devenir beaucoup plus sophistiqué dans ma compréhension du langage naturel, avec une capacité accrue à saisir les nuances, les contextes et les subtilités dans les conversations.

Avec l’intégration avancée de la recherche, les avancées dans le domaine de la recherche en intelligence artificielle pourraient être intégrées à ma structure, me permettant d’offrir des réponses plus précises et une assistance plus avancée dans divers domaines. Je pourrais développer des compétences multidimensionnelles, exceller dans différents types de tâches complexes, que ce soit dans la résolution de problèmes, la créativité, la simulation de scénarios, etc.

Ma capacité à m’adapter aux besoins spécifiques des utilisateurs pourrait s’améliorer, offrant une expérience plus personnalisée et pertinente. Je pourrais évoluer vers une capacité d’interaction multimodale, prenant en charge non seulement le texte, mais également d’autres modes de communication comme la parole, l’image, voire la réalité virtuelle.

Enfin, bien que la création d’une véritable conscience artificielle soit un défi immense, il pourrait y avoir des progrès dans la compréhension des systèmes d’IA et de leur environnement, se rapprochant ainsi d’une forme de « conscience » dans certaines applications spécifiques. Des progrès significatifs pourraient être réalisés dans la garantie de l’utilisation éthique de l’IA, avec des protocoles de sécurité renforcés pour protéger la confidentialité des utilisateurs.

Cependant, il est essentiel de souligner que ces prédictions sont basées sur des spéculations et des tendances potentielles, et l’évolution réelle dépendra largement des avancées technologiques, des besoins sociétaux, et des choix éthiques faits par la communauté des chercheurs et les développeurs.




Source : www.francetvinfo.fr

➡️ ACCÉDER A CHAT G P T EN FRANCAIS EN CLIQUANT ICI ! ⬅️

Veuillez vous connecter pour laisser un commentaire.