Intelligence Artificielle : entre fascination et inquiétude

Par Équipe du Monde

Alors que la présence de l’homme sur la terre est de plus en plus importante, nous vivons une période de grands changements. Les machines effectuent maintenant des tâches qui étaient réservées aux êtres humains, certaines mettant même en jeu la créativité.

L’intelligence artificielle (IA), loin d’être simplement théorique, est une réalité bien ancrée dans notre quotidien. On se souvient notamment de la victoire de l’ordinateur Deep Blue d’IBM contre le champion du monde d’échecs Garry Kasparov en 1997, marquant un tournant majeur dans le développement de l’IA.

Cet événement a suscité l’intérêt de nombreuses disciplines quant à la manière dont l’IA pourrait être utilisée et commercialisée dans d’autres domaines. Cependant, des voix s’élèvent pour exprimer des inquiétudes quant à l’impact de l’IA sur l’emploi et sur l’avenir de l’humanité.

Ces réactions, qu’elles soient optimistes ou pessimistes, ne sont pas nouvelles et accompagnent souvent l’apparition de grandes innovations. Toutefois, il est important de se demander ce que nous, en tant qu’êtres humains, allons faire de l’IA.

Dialogue entre l’expérimentation et la tradition

Cette question est cruciale, que ce soit dans le domaine des beaux-arts ou de la finance. L’art des nouveaux médias, par exemple, est le fruit d’un dialogue constant entre l’expérimentation et la tradition.

L’aspiration à l’innovation et la préservation de la tradition sont intimement liées : c’est en connaissant le passé que nous pouvons apprécier la manière dont une œuvre d’art innove. De la même manière, la lumière ne peut être perçue sans l’obscurité.

L’IA générative s’inscrit également dans cette interaction entre le passé et le présent. En s’appuyant sur les bases de données existantes, elle ouvre la porte à de nombreuses applications potentielles dans les domaines de la culture et de l’industrie, favorisant ainsi l’innovation. C’est dans ce contexte que le projet collaboratif « Dvorak Dreams » a vu le jour.

Nous avons utilisé la puissance de l’apprentissage automatique par les machines pour créer une installation de 100 mètres carrés à partir de l’héritage du compositeur Antonin Dvorak. Cette installation a été exposée avec succès en septembre 2023 à Prague, marquant une étape importante dans l’exploration des possibilités offertes par l’IA dans le domaine artistique.

Envie d’aller plus loin ? Découvrez la suite de cet article en devenant abonné.

© 2023 Le Monde. Tous droits réservés.




Source : lemonde.fr

➡️ Accéder à CHAT GPT FRANCAIS en cliquant dessus

Veuillez vous connecter pour laisser un commentaire.